La Prima e la Seconda Cena. Novelle , Anton Franc GRAZZINI detto Il Lasca, alle quali si aggiunge una novella della terza cena, che unitamente colla prima ora per la prima volta si dà alla luce.Colla vita dell'autore; e con la dichiarazione delle voci più difficili.

  • Auteur GRAZZINI Anton Franc
  • Titre La Prima e la Seconda Cena. Novelle , Anton Franc GRAZZINI detto Il Lasca, alle quali si aggiunge una novella della terza cena, che unitamente colla prima ora per la prima volta si dà alla luce.Colla vita dell'autore; e con la dichiarazione delle voci più difficili.
  • Lieu À Londres
  • Poids 600 g
  • Reliure Reliure de l' époque en plein maroquin rouge, dos à nerfs orné d'une pièce et d'un décor doré estompé. Filet d'encadrement des plats, toutes tranches dorées.
  • Collation . XXXII, 412 [10] p ( pagination continue )
  • format Petit in -8 ( 17 x 11 )
  • illustrations Belle typographie & ornements.
  • etat Reliure en l'état, dos passé, premier détaché. une note en anglais et une note en français sur la page de garde, mouillure au bords des pages (ne déborde sur le texte, concerne pratiquement toutes les pages. Quelques très rares rousseurs, L'intérieur demeure en très bon état.
  • Date 1756
  • biographie GRAZZINI ANTON FRANCESCO, dit LE LASCA (1503-1583) D'une famille de notaires florentins dont certains occupèrent des charges importantes au xvie siècle, Anton Francesco Grazzini dit le Lasca, contrairement à une légende qui faisait de lui un apothicaire, n'exerça jamais aucune activité professionnelle. Ses sympathies le portent du côté des opposants au régime d'Alexandre de Médicis; mais, lorsque Côme Ier prend le pouvoir en 1537 et cherche à rallier à lui les intellectuels, il profite de cette ouverture et, en novembre 1540, dans la maison de Giovanni Mazzuoli, il fonde avec ses amis, dont la plupart exercent une activité marchande, l'académie des Umidi. Le groupe est en contact étroit avec des Florentins qui se trouvent à Padoue où s'est ouverte l'académie des Infiammati. Lasca commence à composer de nombreuses œuvres, des poésies pétrarquisantes, des poésies burlesques inspirées par Berni, des chants de carnaval et des comédies. En 1548, il édite les œuvres de Francesco Berni (1498 env.-env. 1535) et d'autres poètes burlesques, en 1552 les sonnets de Burchiello (mort en 1448) et, en 1559, les chants de carnaval florentins. Dans le même temps, presque clandestinement, il reprend et étoffe son recueil de nouvelles ( Universalis )
  • Date de publication Date non renseignée

Voir la boutique eBay

Newsletter